Avec un âne

Partez à la découverte de nos chemins de randonnées avec un âne. Les loueurs d’ânes vous le diront tous : l’âne sait se montrer intelligent, docile et très attachant.

L’âne n’est pas bête et têtu comme on le dit trop souvent. Il est intelligent, docile et attachant. Les ânes sont dressés à la randonnée avec portage, ils répondent à leur nom et aiment la compagnie. L’âne vous facilite les contacts avec les habitants de la région et motive vos enfants à la marche à pied.

Quelques bons conseils pour randonner avec un âne

Il lui suffit de boire une ou deux fois par jour. Il doit manger 1kg d’orge ou d’avoine tous les jours ainsi que de l’herbe à volonté ou 5kg de foin : vous trouverez cela dans la plupart des lieux d’hébergements. Il apprécie également les haltes herbeuses au bord du chemin. L’âne bâté est un âne ou une ânesse avec son bat (sorte de selle en bois) sanglé sur le dos, auquel s’accrochent vos sacs à dos (sans armature métallique) ou sacs marins à longues sangles, votre tente, des paniers, ou sacoches en toile. Vos jeunes enfants peuvent aussi monter sur l’âne en toute sécurité : au total de 20 à 40kg de charge utile.

Rien de mieux qu’un âne pour randonner entre Cévennes et Mont Lozère

L’âne est un animal atypique. Sa morphologie lui permet de crapahuter dans les montagnes tout en étant chargé. On comprend donc pourquoi, ce bestiau était prisé par les agriculteurs de l’époque. Alors considérer comme un véritable outil de travail d’antan, l’âne d’aujourd’hui à a une image beaucoup plus ludique. Pour une balade avec des jeunes enfants, il devient le compagnon idéal pour vous accompagner sur les chemins de randonnées du mont Lozère et des Cévennes.

Plusieurs circuits-vous sont proposés et notamment celui que parcourut le célèbre écrivain Robert Louis Stevenson avec son ânesse Modestine en l’an 1878.