Le Collet de Dèze

Situé sur un axe stratégique de communication entre les Cévennes et le littoral, le village du Collet de Dèze a, de tout temps, été marqué par les nombreuses crues, appelées épisodes cévenols. Le village révèle l’histoire et la mémoire de la guerre des Camisards.

Le sentier du Vieux Collet

Partez à la découverte du Collet de Dèze ! Un sentier d’interprétation créé par le Parc national des Cévennes traversant le village vous guidera auprès de nombreux points patrimoniaux et architecturaux encore présents pour témoigner de son histoire. Ce sentier vous conduit au centre du vieux bourg par l’ancien chemin royal qui constituait alors la seule route entre Chamborigaud et Saint Germain de Calberte. Des moulins aux ponts disparus, en passant par les vestiges du château, le Collet de Dèze n’a pas fini de vous surprendre !

Notre petit + : Plongez dans l’ambiance cévenole au début du 21ème siècle, à travers le regard d’un jeune citadin venu passer ses vacances entre le Collet de Dèze et Vialas.

Il raconte ses souvenirs dans le livre « Un été en Cévennes » d’Aimé Vignon, en vente dans nos boutiques
Image 0 : TEMPLE DU COLLET DE DEZE

Le Temple protestant du Collet de Dèze

Inscrit aux monuments historiques depuis 1984, il s’agit d’un des plus anciens temples de France. Il possède de nombreux attraits architecturaux en particulier son arc médian typique des Temples cévenols. Au 17ème siècle, c’est la marquise Marie Félice de Budos châtelaine de Portes qui le sauva en lui donnant une vocation catholique. Fervente défenderesse de la foi catholique, femme de lettres et femme déterminée, elle ira jusqu’à obtenir que ses terres soient “exemptes de dragonnades” auprès du roi soleil en arguant sa capacité défensive.